Auto validation et supervision de la configuration de Nagios par lui même

Attention c’est un nom bien compliqué pour les trois lignes de bash qui vont suivre.

Ma problématique était la suivante : j’utilise Puppet et son module Naginator pour écrire l’ensemble de ma configuration Nagios. En cas de création d’un nouveau serveur avec Foreman, Puppet vient m’écrire dynamiquement la conf de Nagios avec tous les checks nécessaires en fonctions des classes puppet associées à ce serveur (supervision système, applicative, etc…). Quand puppet écris des changements dans la configuration de nagios,  il notifie automatiquement nagios du changement dans sa conf pour que celui-ci fasse un reload.

Cependant mon module nagios de Puppet n’étant pas parfait, j’arrive en cas d’erreur humaine à créer une configuration Nagios qui n’est malheureusement pas valide (un host nagios est créé et affecté dans un hostgroup qui n’existe pas). Par bonheur lorsqu’une erreur se produit,  nagios vérifie toujours la validité de la configuration avant de faire son reload. Je ne perds donc pas ma supervision mais bien que puppet continue a m’écrire les changements de conf, Nagios ne se met plus à jour.

C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un check de trois lignes de bash qui va vérifier que la configuration de Nagios est bien valide. J’utilise pour cela le le binaire de nagios avec l’option ‘-v’. Vous pouvez retrouver ce script sur Github.

Comme cela, je suis assuré que Nagios a toujours une configuration valide et que ma supervision évolue bien au rythme de mon SI.

J’écrirais surement bientôt un petit article pour expliquer en détail comment j’utilise Foreman / Puppet et Nagios dans mon SI.

Share
  1. je voudrais savoir si il était possible d’avoir un programme pour qu’il puisse cliquer sur qqchose dans un site toutes les 15min ?
    et si on pouvait cracker une livebox pour que ce programme puisse s’appliquer sur plusieur ordinateur qui sont connecter au même serveur ?

    cordialement thibaud

Laisser un commentaire